L’école d’état-major (EEM) est l’héritière du « cours supérieur de guerre et des officiers d’état-major » fondé par le duc de Choiseul en 1766 et commandé initialement par le lieutenant-général de Bourcet, qui développa la première méthode de raisonnement tactique.

 

Elle a pour mission de former les cadres officiers et sous-officiers servant dans les postes de commandement et en état-major.

Au cours des quatre principaux stages qu’elle organise, l’EEM transmet les compétences tactiques, interarmes et organiques, et renforce les savoir-faire et savoir-être nécessaires :

  • jeunes capitaines avant TCUE (qualification interarmes de niveau 1 / QIA - trois semaines). Pour ce stage, l’EEM assure le rôle d’ « opérateur de formation » au profit du CFT / COM E2CIA ;
  • capitaines post-TCUE (qualification interarmes de niveau 2 / QIA2 - douze semaines, pour attribution du diplôme d’état-major / DEM) ;
  • officiers de recrutement rang et semi-direct tardif (formation d’état major-officiers / FEM-O - cinq semaines) ; u sous-officiers de tous grades (formation aux techniques d’état-major sous-officiers / FTEM-SO - trois semaines) ; Elle maintient des contacts privilégiés avec les écoles homologues des pays alliés et amis (OTAN, Proche-Orient et Afrique en particulier).

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts.