Le CDEC est organisé en trois divisions (doctrine, enseignement militaire supérieur Terre et appui-documentation), un pôle rayonnement (PRAT). Pour assurer le fonctionnement général du centre et notamment les synergies nécessaires entre les divisions, le général directeur s’appuie sur un chef d’état-major.

 

organigramme

La division enseignement militaire supérieur - Terre. Le CDEC met en oeuvre l’enseignement militaire supérieur des premier et deuxième degrés dans l’armée de Terre, dans les quatre écoles qui lui sont subordonnées : l’École de guerre-Terre (EdG-T), l’Enseignement militaire supérieur scientifique et technique (EMSST), et l’École supérieure des officiers de réserves spécialistes d’étatmajor (ESORSEM), à l’École militaire à Paris, l’École d’état-major (EEM) à Saumur. 

Il participe, sous l’autorité fonctionnelle de la DRHAT, la conception de la politique générale de l’enseignement militaire supérieur dans l’armée de Terre et garantit la cohérence de cet enseignement avec le continuum de la formation des officiers et sous-officiers dans l’armée de Terre comme avec l’enseignement militaire supérieur des 2e et 3e degrés dispensés au niveau interarmées.

 

La division doctrine (DDO). L’armée de Terre, organisée en commandements de niveau divisionnaire ou équivalent depuis la mise en œuvre du modèle « Au contact », a élargi le nombre d’acteurs impliqués dans la doctrine et le RETEX. Agissant en appui direct de l’EMAT, la division doctrine met en œuvre la politique doctrinale de l’armée de Terre et coordonne l’ensemble de ses travaux de doctrine et de RETEX, permettant au directeur du CDEC d’en garantir la cohérence générale. À ce titre, elle est ainsi le point d’entrée privilégié pour l’ensemble des acteurs hors armée de Terre (interarmées, autres armées, directions et services, organisations et instances alliées ou multinationales…). 

La DDo est également en charge du pilotage du domaine « emploi des forces » et de la fonction opérationnelle « commandement et états-majors opérationnels ». Enfin, en liaison avec la sous-chefferie Plans-Programme de l’EMAT, elle coordonne les travaux de doctrine exploratoire. 

La division conduit les cycles doctrine et RETEX sur la base du plan de charge validé en CODIR, en y associant les grands commandements et les commandements de piliers.

 

La division appui-documentation (DAD). Placée sous l’autorité du CEM, la division appui documentation est responsable du soutien organique du Centre : gestion des ressources humaines et suivi des emplois et compétences du personnel civil et militaire, soutien administratif, financier et informatique qui assurent le bon fonctionnement du CDEC, réalisation et diffusion de la documentation. 

La DAD dispose également, d’un bureau responsable de la traduction en langue anglaise des publications du CDEC. Elle joue un rôle indispensable de soutien et d’accompagnement au commandement. Le commandant de la division exerce la fonction de souschef d’état-major (SCEM). 

Responsable du processus de production et de diffusion des publications réalisées par le CDEC, la DAD dispose d’une structure dédiée. Le bureau publications est chargé de la réalisation, depuis la maquette jusqu’à la diffusion, des ouvrages du centre. Il met à disposition sur les sites web intranet et internet, mais également au travers du référentiel doctrinal toute la production du centre destinée aux experts du domaine ou au grand public.

 

Le pôle rayonnement de l'armée de Terre. Directement rattaché à l’officier relations extérieures (ORE), le pôle rayonnement de l’armée de Terre affiche une double ambition :

➜ il est le dispositif fédérateur de l’armée de Terre autour du CEMAT ;

➜ il vise à sensibiliser le monde civil (décideurs et futurs décideurs) aux enjeux et besoins de l’armée de Terre, en opérations comme sur le territoire national.

Il organise et/ou anime :

➜ des groupes de réflexion stratégiques réunissant autorités civiles et militaires ;

➜ des formations à la prise de décision au profit de cadres militaires et civils ;

➜ la réserve citoyenne Terre au niveau central ;

➜ des publications, la lettre « Au Contact » du CEMAT ;

➜ des parrainages régiments-communes, régiments-entreprises ;

➜ des immersions et des visites ;

➜ des présentations de l’armée de Terre ;

➜ des cycles de conférences, colloques, séminaires, débats…

Il développe, en synergie avec les écoles, le pôle étude et prospectives (PEP) et la division doctrine (DDO) du CDEC, des actions vers les mondes de l’enseignement supérieur et de la recherche notamment.

Le PRAT est également chargé de fédérer les terriens autour de messages communs, en cohérence avec les directives du chef d’état-major de l’armée de Terre.

 

La chaire de tactique générale. La chaire de tactique générale et d’histoire militaire du CDEC vise à développer les compétences de l’armée de Terre dans le domaine de la tactique générale, tout en valorisant une expertise incontestée en matière de réflexion sur les modalités d’engagement dans le milieu aéroterrestre. 

Pour cela l’histoire militaire appliquée permet d’aborder les opérations, leur environnement, leur cadre capacitaire ou doctrinal comme leurs enseignements selon une approche pédagogique interactive illustrant les invariants de la manœuvre.

 

 

Plaquette du CDEC.  

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts.